Navigation – Plan du site

Présentation

Le projet

Terrains/Théories est une revue pluridisciplinaire à comité de lecture articulée principalement autour de la philosophie, de l’anthropologie et de la sociologie, mais ouverte de manière générale aux sciences humaines et sociales.

Depuis une vingtaine d'années, les philosophes contemporains sont intervenus dans les questions politiques, économiques, sociales et culturelles. On ne compte plus les ouvrages de philosophie politique consacrée à la justice, à la délibération, à la reconnaissance, à la domination, au genre etc. qui s'aventurent sur des terrains investis par l'économie, la sociologie, l'ethnologie ou la psychologie sociale. On peut toutefois regretter qu'ils ne s'inspirent pas plus des travaux en sciences sociales qui y sont réalisés. D'un autre côté, il n'est pas rare que des travaux en sociologie, en anthropologie ou en psychologie sociale mobilisent des concepts comme l'identité, la reconnaissance, la vulnérabilité, l'empathie, la justice, la domination, l'aliénation, le conflit ou la délibération sans forcément expliciter ou justifier les choix définitionnels qui président à la construction de ces concepts.

Cette situation présente tout à la fois un aspect stimulant dans la mesure où elle constitue un appel à une collaboration étroite entre ces disciplines, mais aussi insatisfaisant dans la mesure où cette collaboration ne voit que rarement le jour. Terrains/Théories vise à offrir une plateforme permettant ces échanges et cette confrontation à un moment où, au sein de ces disciplines, se multiplient des appels à l’interdisciplinarité qui demeurent bien souvent incantatoires. Notre objectif affiché est de prendre au sérieux cette nécessité, tant au niveau des références mobilisées qu’à celui de la prise en compte réciproque des dimensions empiriques et conceptuelles.

La revue ne se rattache à aucune chapelle ni à aucun mouvement théorique en particulier. Cependant, son horizon peut, de manière non limitative, être circonscrit par une série de thèmes : identité(s) et identification(s) collective(s) ; reconnaissance, aliénation, domination ; territoire(s) et territorialisation(s) ; égalité/inégalité ; justice/discrimination ; conflit/délibération ; politique et société ; idéologies et discours ; concepts et conceptualisations ; modernité et post-modernité ; corps et société ; épistémologie des sciences humaines et sociales.

Ligne éditoriale

L’équipe

La revue est dirigée par une équipe rédactionnelle composée d’un directeur de publication, d’un/une rédacteur/trice en chef, d’un comité de rédaction en exercice et d’un comité de rédaction plénier. Le comité de rédaction en exercice assure la continuité du travail éditorial tandis que le comité de rédaction plénier est en charge de la politique de la revue et de la discussion des prochaines thématiques. La revue veille à assurer une juste proportion dans la composition de ces instances de manière à ce qu’il n’y ait pas de déséquilibre majeur entre hommes et femmes, sociologues et philosophes, enseignants-chercheurs et doctorants etc. Un comité scientifique de 19 membres, composé de personnalités françaises et étrangères, assure l’inscription nationale et internationale de la revue dans les disciplines considérées.

L’évaluation des textes

Terrains/Théories évalue les textes en double aveugle : anonymisation des auteurs des textes et anonymisation des évaluateurs des textes.

Il est nécessaire de distinguer les modalités de l’évaluation selon les rubriques.

Pour les dossiers, les réponses aux appels à contribution sont reçues par la rédaction en chef et par les responsables du numéro. Le comité de rédaction en exercice en assure la réception et discute des évaluateurs internes et externes auxquels envoyer chacun des textes. Après anonymisation par le secrétariat de rédaction, ils sont envoyés pour évaluation. Les critères d’évaluation ainsi que les options de recommandation offertes aux évaluateurs sont précisés dans un document spécifique. A réception des évaluations, ces dernières sont discutées par le comité de rédaction en exercice et les coordinateurs du numéro. En cas d’accord des deux évaluateurs, le texte est soit refusé, soit accepté pour publication (avec éventuelles modifications mineures ou plus importantes nécessitant une deuxième lecture par les évaluateurs). En cas de désaccord flagrant entre les deux évaluateurs, le comité procédera à la nomination de deux évaluateurs supplémentaires afin de pouvoir prendre sa décision.

  • La réception des articles proposés pour la rubrique Varia n’étant pas conditionnée par la mise en place d’une deadline, l’anonymisation des textes se fera au fur et à mesure de leur arrivée, le rédacteur en chef et le responsable de la rubrique Varia se chargeant ensuite d’organiser en comité leur distribution à deux évaluateurs, l’un en interne, l’autre en externe. Les conditions d’acceptation ou de refus sont les mêmes que pour les textes du dossier. En cas de désaccord entre les lecteurs, l’évaluation sera également élargie.

  • Pour les recensions, l’évaluation est effectuée par le rédacteur en chef et les responsables de la rubrique.

Le format des numéros et des textes

Exclusivement disponible en ligne, Terrains/Théories est une revue bisannuelle. Chaque numéro comprend un dossier thématique dont la coordination est assurée par un(e) ou plusieurs responsable(s) ; une rubrique Varia alimentée par les textes reçus par la revue ainsi que des compte-rendus de lecture. La mise en place des dossiers s’articule autour des réponses aux appels à contributions.

Les articles comptent entre 45 000 et 60 000 signes (espaces compris), les recensions entre 10 000 et 15 000 signes (espaces compris). Les auteurs doivent faire en sorte de respecter autant que possible la charte éditoriale de la revue afin de faciliter le travail d’édition.

  • Logo Presses Universitaires de Paris Ouest
  • Logo Université Paris Ouest
  • Revues.org